L'ecole d'autrefois à aujourd'hui

L'ecole d'autrefois à aujourd'hui

~~ 'Page d'écriture' de Jacque.. | Page d'accueil | Visite de l'école primaire de ..

~AUTREFOIS~


L'école en général:

C'est depui 1881, avec le ministre Jules Ferry que l'école est gratuite, et c'est en 1882 qu'il la fait rendre obligatoirs de 6 à 12 ans.


Les horaires étaient les mêmes qu'aujourd'hui mais les élèves n'allaient pas en classe le jeudi contrairement à aujourd'hui ou le jour de repos des écoliers et le mercredi.

Il n'y avait pas de cantine : Les élèves emportaient leurs repas sous le préau et mangeaient dehors.

Il y avait, dans les classes, beaucoup plus d'élèves qu'aujourd'hui; Ils étaient de 40 à 50 élèves par classe.

Il y avait plusieurs cours dans une classe et souvent, les filles et les garçons étaient séparés.



La salle de classe:
Elle était constituée de tables en bois et les bancs étaient accrochés à la table. Les fenêtres étaient blanchies et hautes pour que les élèves ne soient pas distraits par ce qui se passait dehors. Il n'y avait aucune décorations même pour les fêtes comme pour la période de Noël.

Le bureau du maître (ou de la maîtresse) se trouvait sur une estrade afin de mieux surveiller tous les élèves.

Pour se réchauffer, il y avait un poêle au milieu de la classe, et parfois les élèves devaient aller chercher du bois à la mairie quand ils en avaient besoin.

Sur les murs de la classe se trouvait des cartes pour expliquer la géographie de la France, des posters de sciences ou des textes de morale. Seul les plus riches pouvaient acheter des livres.


Le matériel de la classe:
Les écoliers ne partaient pas à l'école avec un cartable mais avec une musette.

C’était un plumier qui leur servait de trousse.

Dans ce dernier ils y mettaient une gomme, un compas, un pinceau, un porte-plume et une plume.

Les enfants écrivaient sur des cahiers avec des plumes qu'ils rangeaient dans leur plumier. Ils pouvaient également écrire sur une ardoise.

Sur les tables en bois se trouvaient des encriers en verre ou en porcelaine ou se trouvait l‘encre avec laquelle ils écrivaient.

Pour dessiner, ils avaient des crayons de couleur mais pas de feutres ni de peinture. Pour compter, ils utilisaient des petits bouliers ou des bûchettes.


Les vêtements:
Les écoliers étaient souvent habillés de gris ou de noir.

Les garçons portaient un pantalon court, même en hiver, des sabots aux pieds qui faisaient du bruit quand ils marchaient, une blouse et un béret sur la tête. Ils avaient les cheveux coupé très courts.

Les filles quant à elles ne portaient ni pantalon ni collant, mais une robe ornait d’un tablier.

Les fermetures éclair n'existaient pas,les vêtements se fermaient alors avec des boutons.

Elles avaient toutes des cheveux longs, et les noués en tresses.

Quand il faisait froid ou quand il pleuvait, les écoliers portaient une pélerine avec une capuche.



La récréation et les jeux:

A l'époque, en récréation, les jeunes élèves traçaient des traits par terre pour jouer à la marelle.

Il y avait également d'autres jeux tels que colin- maillard, le jeu des piquets, saute-mouton, le cheval fendu, les jeux de ballons, la balle aux mur, des jeux de cerceaux, des batailles de boules de neige, chat-perché, et les gendarmes et les voleurs.

Les garçons jouaient très souvent aux billes, à la toupie ou aux osselets, tandis que les filles jouaient à la corde à sauter ou faisaient des rondes.

À la récréation, les filles et les garçons étaient séparé.

Les leçons, la morale et les livres:
Les maîtres commençaient toujours par une leçon de morale. Une phrase était écrite au tableau puis expliquée aux enfants,voici quelques exemples:

« Bien mal acquis ne profite jamais. » ou « Personne ne croit plus le menteur, même quand il dit la vérité. »

Les élèves faisaient des mathématiques, de l'écriture, du français. Ils apprenaient la géographie, l'histoire et les sciences par cœur.

Les filles ne travaillaient pas comme les garçons, elles brodaient des tableaux, des écharpes, des bonnets...

Le soir les écoliers avaient beaucoup de devoirs et de leçons à apprendre.

Autrefois, les livre étaient en noir et blanc, il n'y avait aucunes photos,mais seulement quelques images. Les livres étaient plus petits que ceux de nos écoliers d'aujourd'hui, à l’intérieur les leçons et les exercices sont écrits très serré.




Les récompenses et les punitions:
Autrefois quand les écoliers se tenaient bien et qu’ils étaient sages,on les récompensait par des diplômes, des images et des livres.


A l’inverse quand ils avaient une mauvaise conduite ils étaient obliger de porter un bonnet d'âne, de recopier des textes ou encore d’aller au piquet.

Quand ils faisaient des fautes le maître leur tapait sur les doigts avec une règle en bois et quand ils cassaient quelque chose, il leur donnait des coups de martinet.





~AUJOURD' HUI~


La salle de classe:
Aujourd’hui les salles de classes sont plus modernes. Et n’ont pas de critères stricts.
Certaines son constituées de petites tables en bois avec un casier en dessous et les bancs y sont accrochés.
D’autres sont plus modernes, les tables et les chaises sont détachées.
Les fenêtres sont souvent larges pour laisser passer la lumière.
Les salles de classes sont souvent très bien décorées par les travaux manuels des élèves et par des décorations à thème pour chaque fête.
Le bureau du maître (ou de la maîtresse) se trouve devant les élèves, non loin du tableau mais rarement sur uneestrade.
Pour se réchauffer plus besoin d’aller chercher du bois pour faire fonctionner le poêle, les classes sont munies de chauffages.
Sur les murs de la classe en plus des décorations, se trouve des aides de lecture, d’écriture, et de mathématique pour les élèves.
Les élèves sont beaucoup moins nombreux ils peuvent être 20 ou 25 par classe voir moins.



Le matériel de la classe:
Les écoliers partent à l’école avec des cartables tous différents les uns des autres, ils sont de toutes les couleurs, décorés avec leurs héros préférés, de toute les formes, ils sont à roulettes ou à porter sur le dos, et sont beaucoup plus confortables qu’à l’époque.
Les trousses ont subits le même changement.
Les élèves y mettent des stylos de toutes les couleurs, de la colle, des ciseau, une gomme, des feutres et des crayons de couleur.
Les cahiers restent toujours l’élément de référence pour écrire, bien que maintenant certains manuels scolaire permettent aux écoliers de travailler directement dessus.
L’ardoise est toujours utilisée mais beaucoup plus rarement.
Pour dessiner les écoliers utilisent des crayons de couleur, des feutres et de la peinture.
Pour compter c’est l’enseignant qui choisit des objets attractifs, (petits cubes, allumettes …).




Les vêtements:

Ont voit sur ce point une grande évolution.
Effectivement aujourd’hui nos écoliers ne portent plus d’uniformes.
Il y a une grande liberté, il n’y a plus d’obligation de porter tous les mêmes vêtements et de faire de distinction entre filles et garçons.
Les filles portent également des pantalons.
Les élèves s’habillent comme ils le veulent.
La longueur des cheveux et la coupe est également au libre choix des élèves.



La récréation et les jeux :

Tout d’abord les filles et les garçons ne sont plus séparés pendant les récréations.
Pendant ces courts moments de détente les jeux n’ont pas vraiment changés depuis autrefois.
On retrouve toujours le jeux de la marelle (bien qu’elle ne soit plus traçait par les élèves), colin- maillard, les jeux de ballon de mains et de cartes, trappe trappe, la chenille, les billes, l’élastique, la corde à sauter et de nombreux autres sortis de l’imagination de nos écoliers.




Les leçons, la morale et les livres:
La leçon de morale au début de la journée n’existe plus ou pratiquement plus, bien que récemment Mr le Président de la République, repropse les leçons de morale des les programmes.
Les élèves font des mathématiques, de l’écriture, de la lecture, du Français, la découverte du monde, découverte du temps et de l’espace (ce qui correspond à l’histoire et la géographie.), de la poésie, du chant du sport, de l’art plastique et aussi la découverte des langues étrangères.
Le programme est le même pour les filles et les garçons.
Le soir les écoliers n’ont pas énormément de devoirs il doivent surtout faire de la lecture et un travail de mémoire comme apprendre une poésie.
Au fur et à mesure que l’élève évolue dans les classes supérieures ont lui apprend à gérer son travail sur la semaine et il y a un peu plus de travail.
Les livres sont aujourd’hui très bien illustrés avec beaucoup de photos, les leçons et les exercices sont attrayants et explicites.





Les récompenses et les punitions:
Aujourd’hui les récompenses sont plu rares mais certains enseignants donnent, quand les élèves se tiennent bien, quelques récompenses comme des images, des «bons points», des petits objets.



A l’inverse les punitions sont encore appliquées dans toutes les écoles.
On ne porte plus le bonnet d âne, mais on recopie des textes, on va «au coin» ou chez le directeur, on recopie des verbes à tout les temps.





A noter que le personnel enseignant et encadrant n’a absolument plus le droit de toucher et de violenter un élève.
Fini les coups de règles sur les doigts et les coups de martinet !

~~ 'Page d'écriture' de Jacque.. | Page d'accueil | Visite de l'école primaire de ..

17:25 - 12/2/2008 - Poster un commentaire


A propos du blogueur

«  December 2014  »
MonTueWedThuFriSatSun
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031


Menu

Photo album
• Accueil
• Voir mon profile
• Archives
• Email
• Blog RSS

Catégories

Amis

0

Liens

Services

•

Sondage


| Contact author |